Un peu d'histoire ?

Les origines

La bibliothèque diocésaine doit son origine à la fondation du grand séminaire de Besançon par l'archevêque Antoine-Pierre Ier de Grammont, qui posa la première pierre de l'édifice le 13 juillet 1670.

La Révolution

Ce fonds d'ouvrages, à l'origine celui des élèves et des professeurs du séminaire, fut dispersé à la Révolution. Toutefois, un grand nombre de livres furent récupérés par l'archevêque concordataire Claude Le Coz (+1815), en vue de la réouverture de ce lieu de formation du clergé franc-comtois.

Le XXe siècle

Après la prospérité religieuse et intellectuelle du XIXème siècle, vint l'anticléricalisme pratique amorçé par les lois anti-congréganistes. Le séminaire et la bibliothèque quittèrent la rue Mégevand en 1905 après la séparation des Eglises et de l'Etat et ne revinrent qu'en 1930.

En 1968, l'exiguïté des locaux par rapport à l'importance des fonds collectés ou reçus, nécessita le déménagement de la bibliothèque dans la salle des "Conférences Grammont" en bordure de la rue. Ce nouvel emplacement visait aussi à la rendre accessible aux laïcs. Le séminaire, devenu "Centre diocésain" au début des années 90, poursuit sous une nouvelle forme sa tâche de formation et d'accueil à laquelle est associée la bibliothèque au sein du pôle culturel.

Le XXIe siècle

L'informatisation de la bibliothèque se poursuit afin de pouvoir offrir à terme une vision exhaustive de l'ensemble des collections et d'ors et déjà de pouvoir bénéficier d'une recherche documentaire précise et rapide.